Partagez | 
 

 hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a new born in a new world
avatar
posts : 83
Pseudo : Laecca / Tifaine
Avatar : Alona Tal + Valyria
âge : 30 ans, le temps est passé si vite...
statut civil : Il s'est embrasé il y a un an pour ne rester que des cendres...
profession : Agent du FBI qui travail désormais pour la police de la ville.
habitation : uc
MessageSujet: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Mar 7 Mar - 19:04


Eoghan & Althea
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Il y avait ce petit pub Irlandais, dans un coin de la ville, qu’Althea avait très vite remarqué en arrivant à Ottawa et qu’elle fréquentait de temps en temps. Elle adorait l’ambiance qu’elle y trouvait, retrouvant un peu de chez elle entre les quatre murs. C’était pourtant risible puisqu’elle n’était pas Irlandaise, et qu’elle savait que sa maison ne pouvait plus être un endroit de réconfort puisqu’elle lui rappelait trop de mauvais souvenirs. Mais il y avait un je ne sais quoi à l’établissement qui faisait que lorsqu’elle passait le pas de la porte, elle avait l’impression de ne plus être la nouvelle Althea, celle qui avait le cœur brisé, qui avait quitté sa famille, sa ville, son pays pour fuir sa peine. Bref, elle aimait s’y rendre et elle n’hésitait pas, surtout quand elle voulait passer une bonne soirée, ou se vider la tête. Si elle avait été dans cette optique là, cela aurait aussi le meilleur endroit pour faire des rencontres. Mais ce n’était pas sa priorité. Au bien sûr, il y avait eu quelques soirs où elle était repartis d’un bar ou d’une boîte de nuit au bras d’un homme, mais c’était seulement l’histoire d’une nuit, et repartir au petit matin, comme si de rien n’était.

Ce soir, elle n’avait pas eu forcément envie de sortir, le travail lui prenait bien trop la tête pour arriver à se détendre correctement, alors elle préférait travailler un peu plus à la maison, pour en finir une bonne fois pour toute avec l’affaire qu’elle avait en ce moment. Ces dernières s’enchaînaient plus ou moins vite, mais il y en avait une en particulier, qui traînait depuis un moment et qui lui faisait s’arracher les cheveux lorsqu’elle s’y replongeait. Alors, après quelques heures d’hésitation, la blondinette accepta finalement l’invitation de sa copine à aller boire un verre. Juste un, avait-elle promit. Mais Théa savait que ce ne serait pas le cas. Après le premier, il y en aurait un deuxième, puis s’ensuivrait les verres jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus rentrer chez elle par ses propres moyens. Elle se ferait draguer, serait obligé de les repousser parce qu’elle ne serait pas intéressé, même pour passer la nuit. C’était toujours la même chose, et pourtant la blondinette ne retenait aucunes leçons et recommençait à chaque fois.

Mais cette fois, cela allait être différent. Elle le su au moment même où elle passa la porte de l’établissement. Sans pouvoir dire pourquoi, ni comment, elle le ressentait tout simplement. Elle s’installa à une table avec son amie, commanda une bière pour commencer la soirée et commença à discuter avec la jeune femme installée face à elle sans faire attention aux autres personnes se trouvant dans la salle. Une heure passa avant que la blondinette ne se lève pour aller aux toilettes. En revenant, elle ne s'en rend même pas compte, mais du papier toilette reste attaché à la semelle de sa chaussure.  Elle passa devant le bar et remarqua l’homme qui se trouvait derrière. Ce n’était pas la première fois qu’elle le voyait ici et jamais elle n’y avait vraiment fait attention. Mais cette fois, son regard croisa le sien et un sourire naquit sur les lèvres du brun. Sans qu’elle ne sache pourquoi, cela réveilla quelque chose en elle. Chose qu’elle pensait envoler depuis plus d’un an. Mais cela ne se pouvait… Secouant la tête, elle retourna s’asseoir et tenta de se concentrer sur l’histoire de son amie, mais elle ne pouvait empêcher son regard de se tourner vers le bar de temps en temps.

Une heure passa encore avant que l’amie de la blonde ne décide de rentrer chez elle, laissant Althea seule dans une salle peu remplis. Mais le problème, c’est qu’elle était bien là, et qu’elle ne voulait pas rentrer tout de suite. Pour retrouver la froideur de son lit ? Non merci ! Autant qu’elle attende encore un peu. Disant au revoir, elle décida d’aller s’installer directement au bar, et son regard croisa une nouvelle fois celui du barman. Après une seconde d’hésitation, elle commanda :

_ Une bière s’il vous plait.
AVENGEDINCHAINS

_________________
Waiting' for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
«De tous ces gens qui courent sans s'arrêter, se croisent sans se voir, se frôlent sans se toucher alors qu'il suffirait de si peu, un instant, un arrêt, une parole, un sourire, pour que leur existence soit transformée » by Wiise


Dernière édition par Althea Teller le Sam 11 Nov - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a new born in a new world
avatar
posts : 11
Pseudo : Senara
Avatar : Ian Somerhalder ©Tag
schizophrénie : Moïra Wilander
âge : 32 ans
statut civil : prédateur
profession : Tenancier d'un bar, mais surtout cracker et courtier en informations
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Mar 7 Mar - 19:07

Darling, you play with the devil
Eoghan & Althéa
“Let me tell you this: if you meet a loner, no matter what they tell you, it’s not because they enjoy solitude. It’s because they have tried to blend into the world before, and people continue to disappoint them.”

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Si jamais Eoghan devait vivre uniquement de son bar, son cadavre serait déjà en train de se balancer au bout d'une corde. Il aimait bien cet endroit, mais pas les alcooliques et les désespérés qui venaient poser leur misérable cul terreux sur ses chaises. Le genre humain ne lui inspirait que mépris, et c'est pourquoi il s'autorisait à en soûler quelques-uns plus vite qu'ils ne le feraient en temps normal, histoire de vite virer ces charognes de son espace vital. Et dire qu'on pensait qu'il faisait ça par solidarité ou convivialité. Ce qu'il avait lu un jour, que les personnes voyaient uniquement ce qu'elles voulaient, était donc bien vrai. Mentir était si simple, et Eoghan le faisait avec un naturel horrifiant. Sûr que s'il passerait au détecteur de mensonges, il pourrait affirmer s'appeler Bisounours sans que ça n'affole la machine. Il devait tenir ça de son père. Ça et, beaucoup d'autres choses en fait. Mais pourquoi afficher sa différence à la vue de tous ? Son géniteur l'avait bien compris, la liberté se trouvait dans le secret. Hélas, il s'était fait prendre. Une erreur, une seule, et tout avait basculé. Eoghan était ainsi devenu très paranoïaque sur la sécurité de son secret. Mais l'avantage qu'il avait, c'est qu'il avait un don incroyable pour les nouvelles technologies. Il créait même ses propres logiciels pour rendre son pare-feu inviolable. Il avait même un œil sur les ordinateurs du commissariat et les caméras en ville. Il surveillait tout. Contrairement à son père, il ne se laisserait attraper. Son côté têtu et bagarreur, il le tenait certainement du côté de sa mère. Les irlandais étaient des rebelles nés, une qualité qu'il admirait et portait au nu, du moment que c'était justifié. Pour en revenait à son métier officiel, Eoghan lui trouvait bien évidemment des points positifs. C'était un QG parfait pour son autre boulot, et surtout l'endroit idéal pour connaître les derniers ragots. On y croisait aussi toutes sortes de classes sociales différentes, nickel pour se faire des liens partout et avoir des pions dans tous les camps ! Et puis surtout, l'américano-irlandais qu'il était aimait picoler. Bref, son pub était la planque idéale pour dissimuler ce qu'il était. Le trentenaire devait aussi avouer que c'était un boulot qui lui permettait de consacrer du temps à son vrai job, tout en ayant une vie sociale suffisante pour ne pas éveiller les soupçons.

C'est alors qu'une distraction de choix se présenta à lui. Pour un coup, Eoghan était du bon côté du comptoir, c'est-à-dire pas sur le tabouret côté client. Derrière le bar, il avait une belle vue sur la salle, bien remplie comme souvent, surtout vu l'heure. Rien ne lui échappait à l'intérieur, pas plus qu'à l'extérieur. Aussi, lorsqu'il vit une certaine demoiselle blonde, l'irlandais ne put empêcher d'esquisser un rictus. Il laissa les barmans vaquer à leur occupation, tout en décidant de servir ceux dont la tête ne l'agaçait pas trop. Au bout d'une heure, il vit la policière se lever pour aller aux toilettes. Toujours calme, conversant avec quelques habitués et buvant quelques coups, son regard perçant croisa celui de la blonde. Amusé par la situation, il ne put s'empêcher d'afficher un sourire en coin. Si seulement elle savait qui il était... Parce que lui, il le savait pertinemment ! Retournant cependant à ses occupations, il s'absenta ensuite une quelques minutes dans son bureau, prétextant un coup de fil à passer. Maniaque du contrôle, il vérifia sur on IPhone dernier cri que tout allait bien. Une fois rassuré, il revint au comptoir. Rapidement, il sentit que l'agent du FBI qui lui courrait après depuis un moment regardait souvent dans sa direction. Sérieusement ? Son petit cœur brisé serait-il sensible à son faux lui ? Trop hilarant ! Le pub se vidant peu à peu, miss Teller se retrouva finalement seule. Tiens tiens... il était curieux de voir ce qu'elle allait faire. Quant il la vit s'approcher du comptoir, il comprit combien le hasard avait le sens de l'humour. « Une bière s’il vous plait. » demanda-t-elle avec une hésitation, sous le regard perçant du proprio. Avec sa dextérité naturelle et acquise chez ses grands-parents, Eoghan lui ouvrit une bière, une blonde, qu'il posa devant elle sans se départir de cette impression qu'il lisait en elle. « Voilà pour madame la policière pas en service. » fit-il en posant un regard indéfinissable sur elle. Il aimait susciter l'étonnement. Puis il approcha son visage du sien et parla sur le ton de la confidence. « Au fait, je ne voudrais pas vous mettre mal à l'aise mais vous avez du papier toilette coincé sous votre chaussure. » Il la regarda avec amusement, attentif au moindre de ses gestes. Même s'il avait une idée de son caractère à la lecture de son dossier, il avait hâte de voir à quoi ressemblait l'agent qui s'était juré de lui mettre la main au collet.
Made by Neon Demon

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
« Anti-social behavior is a trait of intelligence in a world full of conformists. » - Nikola Tesla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chercheuntitrequitue.forumactif.org/t42-eoghan-become-the
a new born in a new world
avatar
posts : 83
Pseudo : Laecca / Tifaine
Avatar : Alona Tal + Valyria
âge : 30 ans, le temps est passé si vite...
statut civil : Il s'est embrasé il y a un an pour ne rester que des cendres...
profession : Agent du FBI qui travail désormais pour la police de la ville.
habitation : uc
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Mar 7 Mar - 19:07


Eoghan & Althea
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
La blonde finit par se retrouver toute seule, parce que sa partenaire de soirée décide de rentrer chez elle, jugeant qu’elle allait être trop fatiguée pour aller travailler le lendemain matin si elle n’allait pas se coucher maintenant. Althea aussi le serait, mais elle n’avait pas envie de rentrer, pas maintenant qu’elle était là, qu’elle passait une plutôt bonne soirée. Puis pourquoi aller retrouver son lit où personne ne l’attendait, où elle aurait froid, comme toute les nuits depuis qu’elle se trouvait dans ce pays glaciale, où elle aurait mal au cœur parce qu’indéniablement, elle pensait à Matéo. Non, pas maintenant, encore un peu de temps pour elle, pour ne penser à rien et tout simplement profiter. Et puis il y a ce barman… Elle ne sait pas pourquoi, mais il a un certain effet sur la blondinette, chose qui n’était pas arrivée depuis très longtemps. Trop longtemps peut-être même… Elle dit au revoir à son amie et vient s’installer directement au bar. De toute façon, elle ne compte pas vraiment resté toute la nuit ici. Juste un dernier verre, puis elle prendra la direction de son appartement.

Sur son tabouret haut, elle ne peut que faire face au jeune homme et croise une nouvelle fois son regard. Elle n’a cessé de faire cela tout au long de la soirée, sans même qu’elle puisse expliquer pourquoi. Ce n’était pourtant pas la première qu’elle venait ici, elle avait déjà du le croiser avant mais… Mais cela ne lui revenait pas. Enfin bref, après quelques secondes de silence elle commanda enfin une bière, seule boisson qu’elle s’accordait lorsqu’elle devait travailler le lendemain matin, histoire de ne pas être trop amorphe. Dans son travail, cela pouvait être fatale, elle ne le savait que trop bien. Son regard est attiré par ses mains, se fixe sur la bouteille, qu’il pose devant elle, puis à son visage, alors qu’il dit quelque chose de surprenant. D’habitude elle arrive à bien cacher sa vraie nature… Elle tente de se souvenir, peut-être qu’elle était déjà venu ici officiellement ? Mais elle en doutait… Un léger sourire s’étire sur les lèvres de la blonde, qui répond alors :

_ Qu’est-ce qui vous dit que je ne suis pas en mission d’infiltration ?

Elle ne nie pas, cela ne servirait à rien. Puis elle  n’a pas envie de se prendre la tête à devoir inventer des mensonges, pas à cette heure-ci de la soirée. Oui elle est flic aujourd’hui, et elle en est fière. Elle n’est plus ce qu’elle était là bas, mais ce n’est pas grave, c’était trop dur, elle avait eu besoin d’un nouveau départ. Puis elle pouvait reprendre sa place à n’importe quel moment, lorsqu’elle se sentirait prête. La blondinette devient alors rouge de honte à ce que lui dit le barman. Elle baisse la tête, et se met à rire, c’est incontrôlable, ça pourrait presque faire peur.

_ Ca ne m’étonne même pas. C’est décidément une journée de merde.

Et ces derniers temps, Théa avait l’impression de ne vivre que cela. Elle attrapa sa bière et y but une très longue goulée. Autant qu’elle s’en aille rapidement, avant que la journée ne devienne encore pire. Mais elle reste là, la blonde, son regard se perd dans le vide durant quelques instants, jusqu’à ce qu’elle se décide à poser une question.

_ Pourquoi avoir décidé d’ouvrir un bar ? Pourquoi ça et pas autre chose ?

Au fond, c’était à elle qu’elle se posait la question. Pourquoi avoir choisit de se lancer dans une tel voie, plutôt que de faire n’importe quoi d’autre. Althea aurait pu faire ce qu’elle voulait si elle l’avait désiré. Mais il avait fallu qu’elle veuille suivre les traces de son père, qu’elle se lance dans une carrière au FBI, qu’elle voit plus d’horreur en une année que la plupart des personnes en toute leur vie. Avant, c’était plus facile à vivre, parce qu’elle avait son meilleur ami. Il savait comment lui vider la tête, il savait comment lui faire retrouver le sourire, même dans le pire des cas. Mais il n’était plus là, et personne n’avait pu le remplacer.


 
AVENGEDINCHAINS

_________________
Waiting' for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
«De tous ces gens qui courent sans s'arrêter, se croisent sans se voir, se frôlent sans se toucher alors qu'il suffirait de si peu, un instant, un arrêt, une parole, un sourire, pour que leur existence soit transformée » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a new born in a new world
avatar
posts : 11
Pseudo : Senara
Avatar : Ian Somerhalder ©Tag
schizophrénie : Moïra Wilander
âge : 32 ans
statut civil : prédateur
profession : Tenancier d'un bar, mais surtout cracker et courtier en informations
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Mar 7 Mar - 19:11

Darling, you play with the devil
Eoghan & Althéa
“Let me tell you this: if you meet a loner, no matter what they tell you, it’s not because they enjoy solitude. It’s because they have tried to blend into the world before, and people continue to disappoint them.”

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Toujours accoudé au comptoir, son air nonchalant et tranquille lui collant aux vêtements, l'irlandais s'amusaient gentiment des spectacles qui s'offraient à lui. Clairement, même s'il avait recherché à être fidèle quant à l'ambiance d'un véritable pub, les habitants d'ici avait une autre mentalité. Très aimable et chaleureuse, certes, mais d'une autre façon encore que chez les irlandais. Un peu plus propre et légèrement plus raffiné ? Peut-être... En tout cas Eoghan ne savait dire si ça lui plaisait ou non. Il faut dire qu'il se désintéressait terriblement des êtres humains en tant que personne. Pour lui, c'était des parasites comme les autres. Seuls certaines personnes, comme son père, élevaient leur patrimoine génétique à quelque chose de plus intéressant. Il espérait d'ailleurs suivre le modèle de son paternel, mais il ne nourrissait pas trop de crainte à ce sujet. Pour avoir déjà été le voir durant un des prétendus week-ends dans son châlet, Eoghan avait pu converser avec lui et, sans grande surprise, ils s'étaient parfaitement entendu. Pour la première fois depuis longtemps, l'irlandais s'était à nouveau senti compris. Pourquoi n'avait-il jamais ressenti ça avec sa mère ? Ils avaient pourtant vécu le même drame, à leur manière. La différence se situait peut-être dans le fait que, pour lui, ça ne changeait rien, alors que sa mère avait tout fait pour oublier. Mais pourquoi oublier ? Même s'il l'on cache un secret, cela enlève-t-il nécessairement tout ce qu'on montrait et qui était vrai ? Apparemment oui. Il faut dire que les humains ont peur des monstres, ils se rendent compte qu'eux-aussi peuvent en devenir un. Et il est tellement facile de l'être... Pourtant c'était idiot. Selon la théorie de l'évolution, n'était-ce pas les plus forts qui dominaient les faibles ? Et les prétendus chefs des pays, n'étaient-ils pas des assassins à laisser leur propre peuple mourir dans les rues ? Non, définitivement, Eoghan n'était pas de leur côté. Il serait uniquement du sien, pour son propre bon vouloir. Si le monde avait peur de trembler, alors il prendrait un grand plaisir à provoquer les séismes.

Attendant patiemment le bon moment, l'irlandais se contentait pour le moment de tisser sa toile. Cela étant il aimerait que son père assiste à ça. Or, une date pour son exécution allait bientôt être donnée. Il réfléchissait à la possibilité de l'en faire sortir. Grâce à la technologie et quelques bons pots-de-vins, ce pourrait être très simple. Tout en pensant vaguement à cela, il discutait avec des clients réguliers jusqu'à ce qu'ils l'abandonnent pour rejoindre des amis. C'est là que la blonde, qui le regardait depuis un moment, choisit son moment pour le rejoindre et lui commander une bière. Un sourire en coin, plus qu'amusé par la situation, il lui ouvrit une bière blonde sans chercher à cacher qu'il savait pour son métier. « Qu’est-ce qui vous dit que je ne suis pas en mission d’infiltration ? » répliqua-t-elle avec un léger sourire. Parce qu'il avait piraté le commissariat depuis un bon moment ? Eoghan dut se retenir de ne pas éclater de rire. Pour autant, il n'allait pas se montrer moins bravache. « Parce que si c'était le cas, votre regard serait plus occuper par votre cible que par moi. » fit-il avec un clin d’œil, ne cachant pas combien ça le faisait marrer. Et puis aussi parce que niveau discrétion, avoir du papier toilette sous la chaussure n'était clairement pas le meilleur moyen de passer inaperçu. Ce qu'il lui fit remarquer d'ailleurs. « Ça ne m’étonne même pas. C’est décidément une journée de merde. » Ça avait l'air oui. Eoghan ne put faire autrement que de poser un regard curieux sur elle. Au moins ne cherchait-elle pas à l'impressionner. Il avait horreur de ce genre de nanas-là. Pour s'amuser quelques minutes il disait pas. Mais les supporter plus d'une heure, fallait pas déconner. Heureusement, depuis le temps, il savait jouer de ses grands yeux et de ses sourires pour passer directement aux choses sérieuses et gagner du temps. « Vraiment ? Alors soyons fous, la prochaine c'est moi qui l'offre si vous arrivez à la terminer avant que la pièce n'arrête de tournoyer sur le comptoir. Un truc d'irlandais. » proposa-t-il si ça pouvait la rester. Il sentait qu'il n'allait pas s'ennuyer avec la miss. Autant presser le citron jusqu'au bout. « Pourquoi avoir décidé d’ouvrir un bar ? Pourquoi ça et pas autre chose ? » Alors comme ça elle s'intéressait à ses motivations ? Pas étonnant vu son métier. On pourrait même dire que c'était de la déformation professionnelle. Mais bon, il ne voyait rien de dangereux à expliquer ça. Il fallait bien qu'il travaille son personnage après tout. « Pour boire à l’œil. » répondit-il d'abord, mi-sérieux mi-déconneur. « Mais surtout parce que je suis irlandais. » reprit-il en haussant les épaules. Leur réputation n'était plus à faire. Il aimait faire la fête et boire un coup. La danse et apprendre un instrument faisaient partie des traditions, de même que rester simples et sympathiques. Convivialité était le maître mot de tout ce qui régissait leur vie. Aussi, répondre irlandais était en soi une excellente raison. De son point de vu en tout cas. « Et vous, pourquoi la police ? » Avec un peu de chance, elle avait suffisamment d'humour pour égayer sa soirée. Sinon ce n'était pas grave, il attendrait qu'elle soit ivre pour voir de quelle soûlarde elle faisait. Du genre à rire, à pleurer ou à être agressive ?
Made by Neon Demon

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
« Anti-social behavior is a trait of intelligence in a world full of conformists. » - Nikola Tesla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chercheuntitrequitue.forumactif.org/t42-eoghan-become-the
a new born in a new world
avatar
posts : 83
Pseudo : Laecca / Tifaine
Avatar : Alona Tal + Valyria
âge : 30 ans, le temps est passé si vite...
statut civil : Il s'est embrasé il y a un an pour ne rester que des cendres...
profession : Agent du FBI qui travail désormais pour la police de la ville.
habitation : uc
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Mar 7 Mar - 19:11


Eoghan & Althea
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Elle ne demande pas comment il peut savoir ce qu’elle fait dans la vie, se dit qu’il doit simplement être observateur et qu’il a probablement eu à faire à la police une fois dans sa vie pour le deviner d’un simple coup d’œil. Enfin bref, elle s’en fout un peu la demoiselle, tant que ça n’a pas l’air de le déranger. Ce qui semble être le cas puisqu’il lui parle bien qu’elle ne soit pas la seule cliente. Elle se contente de lui sourire et d’essayer de lui faire croire qu’elle est en mission d’infiltration. Ce qui aurait pu tout à faire être possible, mais bon, en général ce n’est pas aussi facile que cela. La plupart du temps, ce genre de chose consiste à rester dans une voiture pour surveiller quelqu’un de près. Du moins pour la blondinette. Elle n’avait pas encore eu le temps d’avoir assez d’années derrière elle pour réellement s’infiltrer quelque part. Puis fallait dire que cela ne l’intéressé pas trop. Avant, maintenant ce n’était plus la même chose. Elle pouvait bien être quelqu’un d’autre pour quelques mois, cela n’allait pas lui faire de mal. Mais pas ce soir. Ce soir, elle était simplement une trentenaire qui traînait au comptoir d’un pub par peur de rentrer chez elle. Pitoyable ? Elle n’aurait trouvé de mot plus juste. Son sourire s’étire d’autant plus à la réponse du barman et elle sent son cœur palpiter à l’adresse du clin d’œil. Etrange... Très étrange la façon dont son corps réagit.

_ C’est peut-être vous ma cible.

Elle se sent légèrement rougir. En même temps, avec toutes les fois où elle s’était retournée vers lui durant la soirée, il aurait fallu être aveugle pour ne pas le remarquer.  Puis elle se tape encore plus la honte, lorsqu’il lui apprend qu’elle a du papier toilette coincé sous sa chaussure. En même temps la journée n’est pas encore terminé, alors son lot de malchance non plus. Autant donner le maximum pour bien finir, histoire qu’elle déprime encore plus la blondinette. Elle hausse un sourcil à sa proposition. Il croit qu’elle n’est pas capable de relever ce genre de défi ? Ce n’est pas à Althea qu’il faut dire cela ! A force de passer ses soirées, elle avait apprit à boire la jeune fille ! Mais pas ce soir… Ce serait toujours une occasion de revenir.

_ La prochaine fois ! Je saurais m’en souvenir.  

Après quelques minutes de réflexions, elle se décida à poser une question. Et la réponse la fit rire. C’était une bonne raison, même si la blonde se doutait qu’il devait y avoir beaucoup plus derrière. Chacun avait une histoire qui le poussait à faire les choix qu’il avait fait, faisait et ferait un jour. Elle tenta de se souvenir de ce qui avait poussé Matéo à devenir pompier, mais impossible que ça lui revienne. Alors elle but une gorgée de plus de sa bière pour masquer ses désarrois. Elle avait remarqué que plus le temps passait, plus elle oubliait certains petits détails. Et ça la tuait, à petit feu.

_ C’est très cliché ça ! J’ai déjà rencontré quelques Irlandais, et ils n’ont pas tous ouvert un pub.  

Sinon, il n’y aurait que cela à chaque coin de rue de chaque ville dans ce monde. A sa question, Althea leva les yeux vers lui et haussa les épaules. Ces derniers temps, elle avait tendance à beaucoup se poser cette question. Pourquoi avait fait cela ? Pour avoir l’impression de se rapprocher d’un père qui ne vivait même plus ? Pour le rendre fier alors qu’il ne pouvait même pas la voir ? Non, c’était probablement parce qu’elle avait besoin de quelque chose qui bouge, qui la fasse se surpasser à chaque instant. Mais ce n’était pas la réponse qu’elle allait donner au barman, parce que ce n’était probablement pas cela qu’il voulait entendre.

Pour pouvoir tirer sur les gens !  

 
AVENGEDINCHAINS

_________________
Waiting' for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
«De tous ces gens qui courent sans s'arrêter, se croisent sans se voir, se frôlent sans se toucher alors qu'il suffirait de si peu, un instant, un arrêt, une parole, un sourire, pour que leur existence soit transformée » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a new born in a new world
avatar
posts : 11
Pseudo : Senara
Avatar : Ian Somerhalder ©Tag
schizophrénie : Moïra Wilander
âge : 32 ans
statut civil : prédateur
profession : Tenancier d'un bar, mais surtout cracker et courtier en informations
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Mar 7 Mar - 19:12

Darling, you play with the devil
Eoghan & Althéa
“Let me tell you this: if you meet a loner, no matter what they tell you, it’s not because they enjoy solitude. It’s because they have tried to blend into the world before, and people continue to disappoint them.”

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Les pubs irlandais, comme tout autre lieu, étaient un excellent endroit pour faire des études sociologiques et s'intéresser à la psychologie humaine. Ici, comme les gens venaient pour se détendre et/ou se lâcher après une dure journée de taf, il devenait particulièrement facile de lire entre les lignes, de manipuler, et d'obtenir ce qu'on voulait. Des vacances pour quelqu'un comme Eoghan, dont la passion était justement de se prendre la tête sur les complexités de l'informatique. D'ailleurs, quant on le regardait, qui pourrait croire qu'il avait davantage le cerveau d'un geek que d'un alcoolique coureur de jupons ? Il lui était tellement facile d'endormir son entourage... Mais là, le plus beau, la palme en or suprême, ce serait qu'il parvienne à berner la blondinette alors même que c'était l'agent du FBI qui lui courrait après des mois. Voire des années ? L'irlandais ne savait plus trop, tant il se jouait d'elle. Et il ne pouvait nier à quel point ça lui faisait le plus grand bien. En ce bas monde, rien ne valait le pouvoir sur ses concitoyens. Si jamais il se lasse de sa carrière dans l'ombre, il pourra toujours faire politicien. Jouant avec la flic, le barman lui fit tout d'abord comprendre qu'il avait remarqué son petit manège. Elle tenta alors de lui faire croire qu'elle était sous couverture, ce qu'il ne pourrait pas croire même avec de la meilleure volonté du monde. « C’est peut-être vous ma cible. » répliqua-t-elle, ses joues se colorant d'un peu de rouge. Eoghan nota ce moment dans son esprit, des fois que ça puisse lui resservir. Néanmoins, il décida de ne faire aucun commentaire là-dessus. Pour le moment. « Mmm, comme j'aimerais... Surtout si vous êtes une pro pour jouer avec les menottes. » fit-il sur un ton de velours, le regard magnétique. « Hélas, vous les flics, vous n'êtes pas d'excellents menteurs. » objecta-t-il en lui faisant comprendre que, non, il n'était pas sa cible. Enfin si, mais elle ne le savait pas encore. Et si jamais elle viendrait à le savoir, il saura lui rappeler cette première rencontre des plus intéressantes. Par contre, il fut déçu par la suite. Eoghan lui proposa un défi auquel elle se défila. « La prochaine fois ! Je saurais m’en souvenir. » De quoi avait-elle peur ? De rater le challenge ? D'être ivre et qu'il profite d'elle ? Comme s'il avait besoin de ça pour avoir ce qu'il voulait. Mais bon, elle reviendra peut-être. « Petite joueuse. » ne put-il s'empêcher de lancer, son ineffaçable sourire en coin toujours présent.

La laissant ensuite à sa bière pendant qu'il nettoyait tranquillement ses verres tout en servant quelques clients, la jolie blondinette vint lui poser une question plutôt étonnante. Enfin, peut-être pas étonnante, mais disons que sur le moment, ça fit hausser un sourcil au brun mystérieux. Quelle importance le pourquoi ? Fallait-il toujours une raison à tout ? Certainement que oui en fait, mais il n'aimait pas parler de lui. En général, il restait toujours vague sur sa vie en Irlande, et ne parlait jamais de son enfance. Lui expliquant alors avec humour que c'était pour boire gratuitement, il fit ensuite remarquer que c'était parce qu'il était irlandais. Et comme chacun sait, le Whisky et la boisson en général, c'était sacré. Aucun irlandais ou irlandaise digne de ce nom passait une semaine sans venir au pub. « C’est très cliché ça ! J’ai déjà rencontré quelques Irlandais, et ils n’ont pas tous ouvert un pub. » Eoghan eut un sourire amusé. Il est vrai que tous les irlandais ne pouvait pas ouvrir un pub. Il y avait quand même d'autres métiers. Heureusement d'ailleurs ! Sinon chacun resterait chez soi à se bourrer la gueule toute la sainte journée ! « Certes, mais moi mes grands-parents sont tenanciers d'un pub et ils m'ont tout appris. C'est mon héritage, je ne vais pas le renier. Et puis franchement, vous me verriez faire quoi d'autre ? » demanda-t-il en riant légèrement. A son tour, le barman l'interrogea sur ses propres motivations. Bien sûr, il savait déjà qu'à la base la demoiselle était agent du FBI, et non pas simple policière. Mais bon, il s'interrogeait sur le pourquoi un travail dans les ordres plutôt qu'autre chose. Les femmes ont tendance à toutes vouloir s'occuper de bambins. Bizarre... Certes, pour s'être renseigné sur elle, il avait ses théories mais c'était justement de voir s'il avait vu juste. Ce devait l'être bien sûr. Mais Eoghan voulait l'entendre de sa propre bouche. Sauf que sa réponse fut aussi malicieuse que la sienne. « Pour pouvoir tirer sur les gens ! » Le ténébreux eut un sourire en coin. Elle lui plaisait de plus en plus cette nana. Il était tellement rare de croiser un esprit capable de suivre le sien. Certes, ce n'était pas grand chose et ça touchait uniquement à un peu d'humour, mais disons que le barman aimait bien qu'on tente de le désarçonner. Ça mettait du relief dans son existence, au même titre que sa double vie de courtier en informations. « Et alors ? Combien de morts au compteur ? » l'interrogea-t-il, imperturbable. Dans ce genre de jeu, ce serait au premier qui manque la joute verbale qui perdait. Cela dit, il accepterait volontiers de lui donner un prix de consolation...
Made by Neon Demon

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
« Anti-social behavior is a trait of intelligence in a world full of conformists. » - Nikola Tesla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chercheuntitrequitue.forumactif.org/t42-eoghan-become-the
a new born in a new world
avatar
posts : 83
Pseudo : Laecca / Tifaine
Avatar : Alona Tal + Valyria
âge : 30 ans, le temps est passé si vite...
statut civil : Il s'est embrasé il y a un an pour ne rester que des cendres...
profession : Agent du FBI qui travail désormais pour la police de la ville.
habitation : uc
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Mar 7 Mar - 19:12


Eoghan & Althea
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
A un autre moment, dans un autre contexte, la blondinette aurait probablement été vexée que l’on puisse deviner aussi facilement ce qu’elle faisait de sa vie. D’ailleurs elle se posa quelques questions à ce sujet. Est-ce qu’il l’avait déjà en fonction ? Ou est-ce que cela se voyait autant ? Théa en doutait, cela faisait des années qu’elle faisait cela, et il était l’un des premiers à le voir au premier coup d’œil. C’est alors qu’il devait y avoir plus avec lui. Mais la demoiselle ne chercha pas à en savoir plus, pas ce soir, elle n’avait pas la tête à cela. Alors elle joua le jeu, allant même jusqu’à sous entendre qu’elle pouvait être en mission d’infiltration et qu’il pouvait être sa cible. Certes, il n’y avait pratiquement aucunes chances pour qu’il la croit, mais ne sait-on jamais. Une majorité d’hommes l’auraient cru sans demander plus d’expliquer. Une nouvelle preuve que Théa ne se trouvait pas devant n’importe qui. Un sourire s’étira sur son doux visage, qui se transforma rapidement en rire à la réponse du barman. Ça, c’était quelque chose de faisable… Mais elle en était si loin la jeune femme, depuis plusieurs mois… Puis elle haussa les épaules en buvant une gorgée de sa bière. Il avait raison. Rare étaient les flics qui mentaient à la perfection, et elle-même savait qu’elle en était bien loin. Pourtant, la plupart du temps, elle pensait s’en sortir pas trop mal.

_ Personne n’est parfait malheureusement.

Alors que le barman, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, lui lança un défi, la blonde le refusa gentiment. Elle avait déjà suffisamment but pour la soirée, puis ce serait une occasion de plus de revenir le voir au comptoir. Ce n’était pas les soirées où la jeune femme sortait, qui manquait, bien au contraire. Althea posa son regard sur le jeune homme, sur son sourire qui avait de quoi vous faire frissonner, puis elle le baissa vers sa bière, qu’elle tenait à la main. Petite joueuse… Hum… elle n’aurait pas dit cela, mais bon, libre à lui de penser ce qu’il voulait. Après tout, il ne l’avait jamais vu en soirée, il ne la connaissait même pas d’ailleurs.

_ Ce soir, je l’assume ! Puis je ne voudrais pas vous impressionnez dés la première fois.

Alors que le brun s’éloignait pour s’occuper d’autres clients, Théa en profita pour réfléchir cinq minutes. Lorsqu’il fut de nouveau devant elle, elle lui posa une question, s’intéressant vraiment à la réponse. La demoiselle aimait bien cette question, souvent ce que l’on disait par la suite en disait beaucoup sur la personne. Si tout du moins, on lui disait la vérité. Et ça, elle n’avait pas vraiment de moyens de le savoir. Le coup des origines Irlandaises n’était pas vraiment crédible, et en plus c’était extrêmement cliché. Comme si tous les asiatiques tenaient une épicerie. Elle le lui fit donc savoir et la réponse qu’il donna par la suite lui plaisait un peu plus. Elle hocha la tête à mesure de ses mots, s’imaginant alors un enfant au sourire déjà charmeur, assis au bout d’un comptoir, faisant ses devoirs. Elle secoua la tête pour effacer cette image et fit face au barman en haussant les épaules. Il aurait probablement put faire tout ce qu’il voulait s’il l’avait voulu.

_ Ca c’est à vous de me le dire !

Elle ne le connaissait pas suffisamment pour pouvoir dire quoi que ce soit à ce sujet. Mais peut-être que cela pourrait changer ? Peut-être même qu’il n’avait pas de réponse non plus. Si on avait posé la question à la demoiselle, elle n’aurait sut quoi répondre. Depuis toute petite, ou du moins depuis le décès de son père, elle avait choisit cette voie. Mais si cela n’était jamais arrivé ? Qu’aurait-elle fait alors ? Althea n’en avait aucunes idées… Puis de toute façon la question ne se posait même plus. Elle savait désormais qu’elle ferait cela jusqu’à la fin de sa vie, qu’elle soit longue, ou courte d’ailleurs. Jouant le jeu du barman, elle répondit par une connerie, ce qui sembla amuser le jeune homme au vue de son sourire. La blondinette prit soin de boire une autre gorgée de sa bière avant de répondre.

_ Oh… J’ai arrêté de compter depuis longtemps.

A vrai dire, la jeune femme se souvenait très bien de la seule fois où elle avait tué un homme. Elle avait eu de la chance jusqu’à présent, mais elle savait que cela pourrait arriver de nouveau un jour ou l’autre.


 
AVENGEDINCHAINS

_________________
Waiting' for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
«De tous ces gens qui courent sans s'arrêter, se croisent sans se voir, se frôlent sans se toucher alors qu'il suffirait de si peu, un instant, un arrêt, une parole, un sourire, pour que leur existence soit transformée » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a new born in a new world
avatar
posts : 11
Pseudo : Senara
Avatar : Ian Somerhalder ©Tag
schizophrénie : Moïra Wilander
âge : 32 ans
statut civil : prédateur
profession : Tenancier d'un bar, mais surtout cracker et courtier en informations
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Mar 7 Mar - 19:17

Darling, you play with the devil
Eoghan & Althéa
“Let me tell you this: if you meet a loner, no matter what they tell you, it’s not because they enjoy solitude. It’s because they have tried to blend into the world before, and people continue to disappoint them.”

 
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Un léger sourire aux lèvres, le regard perçant, Eoghan s'amusait beaucoup de la situation. Il titillait son adversaire, tout en se délectant de sa faiblesse passagère. Bien sûr, il ne ferait pas la bêtise de baisser sa garde, mais disons qu'il appréciait sincèrement le fait de pouvoir se retrouver en tête à tête avec celle qui lui courrait après depuis un bon bout de temps. Lire dans les rapports ce qu'elle faisait et où elle en était, c'était une chose, mais l'avoir juste en face lui et discuter avec, c'était autre chose. Il y avait une sorte d'adrénaline qui coulait joyeusement dans ses veines, et il adorait cette sensation ! Quant au fait qu'elle n'était pas insensible à son charme, c'était d'autant plus intéressant et excitant. Très clairement, il allait en jouer. Dans une guerre, tout était permis. Eoghan n'allait sûrement pas se priver de ses talents pour remporter la partie. Parvenant à lire en elle sans difficulté, d'une part car il l'avait étudié avec intérêt lorsqu'il avait appris que cet agent en avait après sa peau, mais aussi parce qu'il était étonnant bon psychologue. La nature humaine n'avait plus beaucoup de subtilité à lui apprendre. Et pour cause, l'irlandais avait pris soin d'étudier ses congénères... et ils se ressemblaient tous. Il suffisait simplement de comprendre le mode de fonctionnement de l'individu en face de soi, et on pouvait activer les bons leviers pour obtenir tout ce qu'on voulait. « Personne n’est parfait malheureusement. » déclara la jolie blonde une fois qu'Eoghan lui dit qu'elle n'était pas très bonne menteuse. Comme la majorité des flics d'ailleurs. Et ceux qui l'étaient n'étaient autre que des ripoux. Mmm, elle manquait terriblement de caractère depuis la mort de ce type. Ah les sentiments... Contrairement à ce que tout le monde pouvait penser, lui compris, ce serait probablement les sentiments qui le tueraient. Ceux pour son père. Cet amour inconditionnel qu'il avait pour son lui, pour les souvenirs de son enfance. Mais aussi son trop plein d'assurance ? Une chose était sûre, il ne tomberait pas seul, il se le promettait. « Oh ! Parlez pour vous. Moi je m'en sors bien niveau perfection. » sourit-il avec malice, lui faisant un clin d’œil. Elle avait vraiment l'air en dépression, et comme il n'avait pas envie de déprimer à son tour... Eh puis bon, il voulait que son adversaire soit en meilleure forme. Sinon la partie serait bien trop facile. Du coup, Eoghan lui proposa aussi un petit défi, ce qu'elle refusa. « Ce soir, je l’assume ! Puis je ne voudrais pas vous impressionnez dés la première fois.  » Sa déception passa alors à un sourire. Au moins avait-elle encore du répondant. « Mmm, j'ai hâte de voir les prochaines fois alors. » fit-il sur un ton magnétique. Il ne savait pas encore ce qu'il voulait faire de cette souris qu'il avait entre les pattes, mais elle l'intéressait vraiment.

Parlant ensuite de sujets plus basiques mais intrusifs sur la vie privée, la belle blonde lui demanda pourquoi il avait choisi de faire barman. Après avoir éludé la question par une pirouette, Eoghan laissa filtrer une partie de la vérité. Héritage de famille, point barre. Et si ce n'était pas que la vérité, ce n'était pas un mensonge non plus. Toujours avec humour, il lui demanda d'ailleurs dans quel autre domaine elle le verrait. Avec son caractère difficile à déchiffrer et son côté mystérieux imprévisible, dur de le voir dans un boulot qui demandait de l'organiser ou de la discipline. « Ça c’est à vous de me le dire ! » Pour toute réponse, le cracker se contenta de sourire légèrement en détournant le regard un instant. Au moment même où l'on avait privé de son père et de sa vie, son unique but avait été de soutenir son œuvre à sa manière. Bien qu'aujourd'hui, Eoghan se demandait si son amour pour le pouvoir n'était pas en train de s'insinuer dans chaque millimètre de sa peau. Il n'y avait qu'à voir combien il adorait jouer avec la policière au lieu de prendre ses distances. « Eh bien, rien d'autre au monde. » conclut-il tout simplement. Le cracker n'avait aucune envie de se poser ce genre de question. Il était ce qu'il était et il aimait ça, point barre. Quant à elle, il lui retourna la question. Pourquoi faire ce métier ? Et tout comme lui auparavant, elle lui répondit par une pirouette amusante. Continuant dans cette conversation décidément bien futile, Eoghan s'intéressa au nombre de morts sur sa conscience. « Oh… J’ai arrêté de compter depuis longtemps. » Le barman posa un regard perçant et indéfinissable sur elle. Il n'avait pas attendu de réponse spécifique, cependant il connaissait parfaitement le vrai nombre. Les pares-feu du FBI étaient une véritable passoire pour lui. Un défi certes, mais pas autant que la CIA. Était-ce juste la suite du jeu, ou voulait cacher autre chose ? Eh bien, ce n'était pas ses affaires. « J'imagine qu'ils l'avaient mérité. » Oui, tous ces morts fantômes qui n'existaient que dans son imagination. « A moins que ce soit tous vos prétendants qui vous courraient après et que vous ne saviez plus quoi en faire ? » demanda-t-il, toujours en réserve et flirt. Eoghan voulait savoir ce qu'elle avait vraiment dans le ventre. Parce que là, il commençait à se demander si sa partenaire de jeu virtuel n'était pas en train de baisser les bras purement et simplement.
Made by Neon Demon

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
« Anti-social behavior is a trait of intelligence in a world full of conformists. » - Nikola Tesla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chercheuntitrequitue.forumactif.org/t42-eoghan-become-the
a new born in a new world
avatar
posts : 83
Pseudo : Laecca / Tifaine
Avatar : Alona Tal + Valyria
âge : 30 ans, le temps est passé si vite...
statut civil : Il s'est embrasé il y a un an pour ne rester que des cendres...
profession : Agent du FBI qui travail désormais pour la police de la ville.
habitation : uc
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Dim 19 Mar - 10:55


Eoghan & Althea
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
 Certes, Althea ne pouvait que l’avouer, elle n’était pas la meilleure menteuse au monde. Ce n’était pas  pour cela qu’elle était le plus douée et elle en avait conscience. Tout comme elle ne pouvait cacher l’attirance qu’elle pouvait ressentir pour le barman. Et plus Théa discutait avec lui, plus elle découvrait, plus elle sentait qu’il le savait et qu’il pourrait même en jouer ce soir. Il avait bien la tête à ça, de toute façon, avec son regard perçant et son sourire carnassier. Mais la blonde s’en foutait un peu ce soir, elle savait qu’elle allait rentrer seule, comme la plupart du temps. Avouant une faiblesse devant le jeune homme, elle se demanda comme il en arrivait à ce qu’elle se livre autant à un inconnu. Probablement la solitude qui lui pèse un peu trop. Elle se met à rire à sa remarque, tout en secouant la tête. Bien que cela soit dit avec une note d’humour dans la voix, l’Anglaise soupçonné qu’il y croyait vraiment. Après tout pourquoi pas, même si la demoiselle avait comme conviction que la perfection n’était qu’un fantasme. Même elle reconnaissait qu’elle avait tout un tas de défauts et qu’elle n’était pas facile à vivre, surtout depuis un an, depuis la  mort de Matéo.

_ Vous êtes un cas unique alors.

Puis il lui lança un défi. Encore l’année dernière, Théa n’aurait pas hésité à le relever, et lui aurait montré ce qu’elle valait. Sauf que bien des choses avaient changés ces derniers mois et à ce moment là, si la blonde avait accepté, cela aurait été seulement pour se mettre dans un tel état qu’elle en aurait oublié comment rentrer chez elle. Puis, s’était l’occasion de revenir… Jouant sur le fait qu’elle ne voulait pas l’impressionner dés la première fois, Althea essaya de ne pas montrer à quel point elle était contente de sa réponse. Elle aurait du se dire qu’il disait cela seulement pour l’attirer dans son bar, pour l’inciter à consommer. Mais ce soir, la blonde s’en foutait. Elle serait revenue dans tous les cas, puisqu’elle appréciait l’endroit.

Alors qu’un silence s’installait, la jeune femme finit par poser une question au barman. Elle ne se rendit pas compte de la projection qu’elle était en train de faire. Au final, c’est à  elle-même que Théa posait la question. Dire ce qu’il aurait pu faire d’autre, la demoiselle en était bien incapable, comme elle ne saurait quoi faire d’autre si on lui demandait de changer de travail. Elle hocha la tête lorsque le jeune homme lui répliqua qu’il ne voulait rien faire de mieux que tenir son établissement. C’était bien, s’il avait réussit à atteindre son but. Quant à elle, elle joua la carte de l’humour en avouant qu’elle avait choisit cette voie pour pouvoir tirer sur des gens. Ce qu’elle avait déjà fait à plusieurs reprises, malheureusement pour elle, mais jamais avec le sourire, bien au contraire. La conversation était en train de prendre un ton plus sérieux, et ça, Althea savait que c’était de sa faute, que ses idées noirs, sa peine, était en train de la submerger. Le beau ténébreux avait dû le sentir lui aussi puisqu’il lui posa une nouvelle question. Un sourire en coin s’étira sur les lèvres de la blonde.

_Vous m’avez démasqué. Mais au moins, je sais comment cacher les corps pour ne jamais me faire attraper.

C’est à ce moment là que la jeune femme se rendit compte qu’elle pourrait très bien basculer de l’autre côté, ce serait très facile même. Mais Althea savait qu’elle n’en serait pas capable.



 
AVENGEDINCHAINS

_________________
Waiting' for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
«De tous ces gens qui courent sans s'arrêter, se croisent sans se voir, se frôlent sans se toucher alors qu'il suffirait de si peu, un instant, un arrêt, une parole, un sourire, pour que leur existence soit transformée » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a new born in a new world
avatar
posts : 11
Pseudo : Senara
Avatar : Ian Somerhalder ©Tag
schizophrénie : Moïra Wilander
âge : 32 ans
statut civil : prédateur
profession : Tenancier d'un bar, mais surtout cracker et courtier en informations
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Ven 24 Mar - 18:05

Darling, you play with the devil
Eoghan & Althéa
“Let me tell you this: if you meet a loner, no matter what they tell you, it’s not because they enjoy solitude. It’s because they have tried to blend into the world before, and people continue to disappoint them.”

 
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Comme dans la majorité des métiers - pour ne pas dire tous - qui touchaient au social ou qui amenaient à être régulièrement en contact avec les gens, le barman voyait débarquer à son comptoir une belle brochette de cas. Parfois c'était simplement des alcooliques, incapables de lâcher un verre même pour un million de dollars, d'autres étaient des jeunes ou de moins jeunes en quête de détente, d'autres venaient pour ne pas repartir seuls, il y avait ceux qu'on forçait et qui, au final, ne voulait plus partir, les habitués, et enfin ceux qui venaient à chaque coup dur. Eoghan pourrait aussi parler de celles qui venaient pour ses beaux yeux ou des travailleurs qui avaient pris le réflexe de venir ici sitôt le boulot terminé. Bref, pas mal de monde, et un véritable terrain d'amusement pour lui. Car derrière ses sourires et sa gueule d'ange, il se fichait complètement des gens. En fait, il ressentait même une certaine satisfaction de leur malheur. Le trentenaire serait ainsi un cas très intéressant pour la recherche psychologique. En attendant, Eoghan tentait de déterminer dans quelle catégorie il pouvait la mettre. Et au vu de son comportement et de ce qu'il savait sur elle de manière illégale, l'irlandais hésitait entre ceux qu'on tirait ici et qui ne voulait plus repartir, et ceux qui venaient chauffer une chaise haute pour oublier la médiocrité de leur vie et/ou leurs problèmes difficiles à surmonter. D'ailleurs, ce fut avec sa désinvolture légendaire qu'il argua être parfait. Le pire, c'est qu'une grande partie de lui y croyait. « Vous êtes un cas unique alors. » Un sourire en coin naquit sur ses lèvres. « Ça explique pourquoi j'ai beaucoup de fan. La preuve encore avec vous, vous n'avez pas réussi à échapper à mon magnétisme naturel. » Il posa alors sur elle un regard des plus amusés, de ceux qu'on ne peut pas effacer et dont on a, en général, même pas envie de répondre. Toujours entre provocation et malice, Eoghan apprécia beaucoup de jouer avec cette souris-là.

Moins de cinq minutes plus tard, les deux solitaires se retrouvèrent à expliquer pourquoi ils avaient choisi ce métier-là plutôt qu'un autre. Vivant dans l'illégal et avec un passé trouble, l'irlandais mentit à moitié en ne dévoilant que son taf officiel. Quant à la policière, son tempérament la poussa elle-aussi à fausser compagnie à la vérité. De toute façon, pourquoi se le faire ? Tout n'était qu'un jeu, une provocation, un duel. Ainsi, lorsqu'elle lui affirma aimer tirer sur les gens, Eoghan renchérit tout naturellement sur ses paroles. « Vous m’avez démasqué. Mais au moins, je sais comment cacher les corps pour ne jamais me faire attraper. » Un sourire bien plus sombre se dessina sur les lèvres du barman. Son père aussi savait faire ça. Mais pas pour toute. Disons qu'avant de devenir un bon assassin, il faut des connaissances et de la pratique. Or, comme il savait que ce n'était pas le cas pour la miss, ça avait tendance à l'amuser. Petite chose qui parle de ce qu'elle ne connait pas. Certes son métier l'amenait à voir des choses horribles qui changent pour toujours un être humain, il n'empêche que c'était différent de les faire... « Mmm, au moins ont-ils eu une magnifique vision avant de mourir. » fit-il avec un clin d’œil, en parlant d'elle, pour la titiller une fois encore. « Par contre, qui eut cru que derrière ce si joli visage se cachait une veuve noire. Vous croyez que je pourrais toucher une prime pour vous dénoncer ? » demanda-t-il de manière très tranquille, absolument pas gêné par l'humour noire de la belle blonde. En même temps, avec le sarcasme, c'était l'humour qu'il pratiquait le mieux.
Made by Neon Demon

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
« Anti-social behavior is a trait of intelligence in a world full of conformists. » - Nikola Tesla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chercheuntitrequitue.forumactif.org/t42-eoghan-become-the
a new born in a new world
avatar
posts : 83
Pseudo : Laecca / Tifaine
Avatar : Alona Tal + Valyria
âge : 30 ans, le temps est passé si vite...
statut civil : Il s'est embrasé il y a un an pour ne rester que des cendres...
profession : Agent du FBI qui travail désormais pour la police de la ville.
habitation : uc
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Ven 5 Mai - 18:20


Eoghan & Althea
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
 Althea eu un sourire amusé. C’était bien de voir que des gens croyaient en eux même. Avec le barman, elle ne savait pas s’il se prenait au sérieux ou pas mais c’était marrant à voir. Puis, il pouvait bien dire ce qu’il voulait, la blonde n’irait pas vérifier. Déjà physiquement, c’était le cas. Du moins à ses yeux. Elle superposé toujours l’image des hommes qu’elle voyait à celle de Matéo, mais cette fois, elle remarquait plus l’homme derrière son comptoir que le fantôme de son passé. Ce qu’il semblait avoir remarqué au vu de ces prochaines paroles. Théa était trop fatiguée pour répliquer, pour tenter de lui faire croire que ce n’était pas le cas. Elle préféra prendre sur elle et sourire. Il lui plaisait, ce n’était pas une nouveauté, et elle n’allait pas se rendre ridicule en niant tout en bloc. Du moins pas vraiment, elle préférait user d’ironie, histoire de lui montrer qu’elle ne se laisserait pas faire aussi facilement qu’il pourrait l’espérer.

« Hum… ça c’est bous qui le dîtes. Moi je vois le côté pratique, je suis servie plus rapidement. »

La blondinette tâcha de ne pas trop s’attarder sur son sourire, parce qu’elle savait qu’elle pourrait perdre le contrôle, qu’il pourrait prendre le dessus sur elle, et ça Althea ne pouvait pas se le permettre. Quelques fois, ça lui arrivait de rentrer chez elle avec un homme, juste pour ne pas passer la nuit seule. Mais lorsque ça arrivait, la demoiselle contrôlait tout et lorsqu’elle ne voulait plus de lui à ses côtés, elle le lui faisait savoir. Hors avec le barman, elle avait le sentiment que ce ne serait pas la même chose. Finalement, ils en vinrent à discuter de choses un peu plus personnels et en particulier la raison que les avaient poussés à choisir cette voie là plutôt qu’une autre. La jeune femme n’avoua pas la véritable raison. C’était un petit truc qu’elle partageait avec son père et qu’elle voulait ne garder que pour elle. Alors elle lui raconta qu’elle faisait ça pour pouvoir tirer sur des gens, et bien sûr, l’Irlandais continua sur sa lancée. Si quelqu’un entendait leur conversation, il se pourrait qu’il prenne peur et parte en courant. Ce qui aurait été assez marrant en faite. Un nouveau sourire s’étira sur les lèvres de la jeune femme, sachant très bien que ce n’était que du charme. Mais ça ne faisait pas de mal, bien au contraire. Il ne lui en fallait pas beaucoup pour s’imaginer au dessus d’un homme, qu’elle serait en train d’enterrer vivant, un décolleté plongeant bien évidemment… Secouant la tête, la scène disparut de son esprit avant de se concentrer sur le jeune homme et ce qu’il était en train de me dire. Althea prit alors un air faussement vexé.

« Vous oseriez me faire ça ? Je ne vous pensais pas aussi cruel… »

 
AVENGEDINCHAINS

_________________
Waiting' for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
«De tous ces gens qui courent sans s'arrêter, se croisent sans se voir, se frôlent sans se toucher alors qu'il suffirait de si peu, un instant, un arrêt, une parole, un sourire, pour que leur existence soit transformée » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a new born in a new world
avatar
posts : 11
Pseudo : Senara
Avatar : Ian Somerhalder ©Tag
schizophrénie : Moïra Wilander
âge : 32 ans
statut civil : prédateur
profession : Tenancier d'un bar, mais surtout cracker et courtier en informations
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Mer 24 Mai - 13:28

Darling, you play with the devil
Eoghan & Althéa
“Let me tell you this: if you meet a loner, no matter what they tell you, it’s not because they enjoy solitude. It’s because they have tried to blend into the world before, and people continue to disappoint them.”

 
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Le combat entre eux était on ne peut plus savoureux, et le barman sentait son côté carnassier et charmeur monter d'un cran. Lui qui laissait les choses se faire était on ne peux plus excité par la tournure que prenait les évènements. Une proie complexe et fascinante venait d'elle-même se faire manger par le loup solitaire. Comment passer une meilleure soirée ? Franchement, si c'était ce genre que son paternel ressentait avant de tuer ses victimes, il comprenait mieux ses gestes. Et les enviait... Rien ne valait l'adrénaline du danger et l'intense satisfaction que procurait le pouvoir. Là, il obtenait justement les deux. Il jouait avec la policière tout en sachant pertinemment qu'elle lui avait longuement couru après, et qu'elle continuait de le faire. Terriblement enivrant comme moment. « Hum… ça c’est vous qui le dîtes. Moi je vois le côté pratique, je suis servie plus rapidement. » répliqua la jolie blonde, pendant que l'irlandais s'amusait à ses dépends. « Il ne faut jamais rien faire pour rien. » renchérit-il mystérieusement dans un sourire. C'était d'ailleurs ainsi qu'il marchait. Rien n'était gratuit, et il fallait rendre coup pour coup. Lui par exemple, il avait refusé de se laisser mouler dans une identité qui n'était pas la sienne. Il avait été un ado et une adulte on ne peut plus normal en apparence, mais ses pensées n'avaient jamais dévié du sort qu'on avait fait à sa famille et des conséquences que ça avait eues. Néanmoins, il avait su tirer parti de ce qu'on lui avait appris. Calmement mais sûrement, il avait pris le contrôle sur une bonne partie du monde dont les États-Unis. Il collectait patiemment tous les secrets d'états, de véritables bombes. Et un jour, il se ferait une joie de démonter ce pays qui avait osé s'en prendre à son père.

Et c'est donc de manière totalement ironique qu'Eoghan osa promettre à la belle blonde que si jamais elle se trahissait sur d'éventuelles meurtres de prétendants, il la dénoncerait. Inverser les rôles et les responsabilités, c'était une des choses qu'il aimait le plus au monde. « Vous oseriez me faire ça ? Je ne vous pensais pas aussi cruel… » Un sourire malicieux en coin, le barman avait posé ses avant-bras sur le comptoir, le rapprochant de sa cible. Cruel ? Oh que oui... Et il aimait ça ! Le sadisme avait un côté ludique et jouissif que seuls ceux de son espèce pouvaient comprendre. Elle était de son côté bien loin du prédateur qu'elle pensait sûrement être. « Peut-être... Que me donneriez-vous en échange de mon silence ? » Ne jamais rien faire contre rien, aujourd'hui et à tout jamais. A voir par sa réponse si elle avait compris cette simple mais importante leçon de vie. Le visage légèrement incliné, Eoghan fixait les iris de la policière, comme s'il cherchait parvenait à lire en lire sans la moindre difficulté. Ce n'était d'ailleurs peut-être pas si éloigné de la vérité...
Made by Neon Demon

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
« Anti-social behavior is a trait of intelligence in a world full of conformists. » - Nikola Tesla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chercheuntitrequitue.forumactif.org/t42-eoghan-become-the
a new born in a new world
avatar
posts : 83
Pseudo : Laecca / Tifaine
Avatar : Alona Tal + Valyria
âge : 30 ans, le temps est passé si vite...
statut civil : Il s'est embrasé il y a un an pour ne rester que des cendres...
profession : Agent du FBI qui travail désormais pour la police de la ville.
habitation : uc
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Sam 10 Juin - 20:02


Eoghan & Althea
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
 La soirée prenait une drôle de tournure, mais ce n’était pas pour déplaire à la blondinette. Pour une fois qu’elle tombait sur quelqu’un d’intéressant en plus d’être beau, il fallait qu’elle en profite, même si elle sentait  que la situation lui échappait un peu. Pour elle qui avait l’habitude du contrôle, elle savait qu’elle le perdait petit à petit face au jeune homme. C’était une bien étrange impression, dont elle pourrait probablement se faire un jour où l’autre. Mais cela n’arriverait pas, parce qu’elle aurait beau revenir quelques fois dans ce bar, comme elle l’avait toujours fait, elle se doutait qu’il n’arriverait jamais rien de plus avec le barman. Il ne se souviendra même pas d’elle la prochaine fois qu’elle passerait la porte, alors Théa en profitait encore un peu avant de devoir rentrer chez elle et retrouver son lit froid et vide. La blonde hocha sérieusement la tête à sa réponse avant de terminer d’une traite le verre qu’elle avait toujours entre les mains. A son aveux de la dénoncer si jamais il pouvait le faire, la demoiselle prit un air faussement outrée. A quoi devait-elle s’attendre d’autre de toute façon ? Personne au monde ne serait capable de garder un tel secret, même pour elle, si jamais elle devait une psychopathe en puissance. Ce qui n’arriverait jamais d’ailleurs ! Ou alors ce serait qu’elle aurait littéralement perdu la tête. Son sourire la fit frissonner, mais elle ne laissa rien paraître et se concentra sur ses paroles plutôt que sur son physique. C’était une chose dangereuse que de le regarder, surtout avec quelques verres de trop…

« Je ne sais pas… Qu’est-ce que vous demanderiez ? »

Pour une seule chose elle aurait été prête à donner sa vie, la demoiselle, mais elle ne savait que trop bien que c’était impossible, et c’était d’ailleurs la raison du pourquoi elle se trouvait ici, dans cette ville, au lieu d’être dans son pays natale, auprès de sa famille et de ses amis. Pour le reste, il n’y avait pas grand-chose dans la vie d’Althea qu’elle pourrait marchander, et encore moins des secrets. De toute façon, des secrets, elle n’en avait aucun. Ce n’était pas en faisant ce genre de travail que l’on pouvait en avoir. Elle savait que quelque part, au fin fond d’un bureau, d’un tiroir, il y avait un dossier qui portait son nom et qui relatait le moindre de ses faits et gestes depuis sa naissance à aujourd’hui. Parfois, la blondinette se disait qu’elle aimerait bien y jeter un coup d’œil, juste par curiosité, et d’autres fois ça l’effrayait trop de savoir qu’il y avait encore quelque chose, une preuve écrite, qui relatait tous les malheurs qu’elle avait pu vivre dans sa vie. Jouant avec son verre vide, la jeune femme reporta son attention sur le barman de l’autre côté du comptoir.

«  En faite, je pense que je vous éliminerez aussi au lieu de vous donner ce que vous voulez. »

 
AVENGEDINCHAINS

_________________
Waiting' for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
«De tous ces gens qui courent sans s'arrêter, se croisent sans se voir, se frôlent sans se toucher alors qu'il suffirait de si peu, un instant, un arrêt, une parole, un sourire, pour que leur existence soit transformée » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a new born in a new world
avatar
posts : 11
Pseudo : Senara
Avatar : Ian Somerhalder ©Tag
schizophrénie : Moïra Wilander
âge : 32 ans
statut civil : prédateur
profession : Tenancier d'un bar, mais surtout cracker et courtier en informations
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   Jeu 15 Juin - 13:57

Darling, you play with the devil
Eoghan & Althéa
“Let me tell you this: if you meet a loner, no matter what they tell you, it’s not because they enjoy solitude. It’s because they have tried to blend into the world before, and people continue to disappoint them.”

 
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Si seulement la blondinette pouvait se rendre compte à quel point la situation était d'un comique macabre ! Alors qu'elle parlait de tuer tous les importuns qui se dressaient sur sa route, il était clair qu'elle était beaucoup moins dangereuse que le beau ténébreux au sourire enjôleur. Pourtant, rien n'était plus jouissif de l'entendre parler alors que dans ses veines coulait le sang d'un tueur en série. D'un autre côté, le barman devait bien avouer qu'il était particulièrement fascinée par la demoiselle qui le traquait sans succès. Elle avait le sens du cynisme, ne se laissait pas démonter et possédait à la fois un côté fragile et un côté fort. Elle n'était donc, à ses yeux, nullement comme les autres nanas qui venaient se trémousser sous son nez. Ces dernières étaient d'un ennui... Il préférait largement les faire taire en leur grimpant dessus. Autant qu'elles aient une utilité après tout. Et puis en général, ça les réveillait de cette admiration qu'elles semblaient avoir pour lui, et qu'il n'avait jamais compris. A moins que ce soit le côté prédateur qui les faisait vibrer ? Aucune importance. Devant son cœur de glace - si toutefois il possédait réellement un cœur - elles finissaient toutes par abandonner et, souvent, par le détester. Qu'avaient-elles donc toutes à absolument vouloir se caser ? Ce sera sûrement la plus grande interrogation qu'Eoghan aura eu dans sa vie. Mais la miss qu'il avait en face d'elle... même si elle n'était pas insensible à son charme naturel, il y avait autre chose. Que pouvait-elle bien chercher ? La paix intérieure ? « Je ne sais pas… Qu’est-ce que vous demanderiez ? » l'interrogea-t-elle, toujours dans le jeu. Bonne question ! Parce que pour lui, il n'y avait pas grand chose qu'il soit incapable d'obtenir par lui-même, comme son dossier par exemple. Non, ce qu'il voudrait c'est qu'on lui rende son enfance, son père, ce qu'ils avaient été avec sa mère. Mais ça, c'était impossible. Donc quoi ? Sa vie était agréable, il n'avait besoin de rien. Ceci dit, pour plaisanter, il avait bien envie de dire elle. Mais il n'en eut pas le temps, car la policière le devança dans ses réflexions. « En fait, je pense que je vous éliminerez aussi au lieu de vous donner ce que vous voulez. » Une lueur appréciatrice apparut dans les yeux du barman. Peut-être que finalement, derrière sa plaque et son pistolet, elle lui ressemblait plus qu'elle ne le pensait. Un sourire mystérieux sur les lèvres, les mains posées sur le comptoir, il planta ses iris océan dans ceux de la blondinette. « Bonne réponse. » fit-il comme si tout cela n'avait été qu'un test, et qu'elle venait de le passer avec brio. C'était comme ça qu'il était, et comme ça qu'il l'aimerait : sans pitié, ses convictions se prévalant sur les intérêts des autres. Puis il lui servit un cocktail d'une recette secrète typique de chez lui. « Cadeau de la maison. A apprécier sans modération. » fit-il avec un clin d’œil. Puis il la laissa là et s'occupa d'autres clients avant de laisser la place à son employé pour aller s'occuper des affaires de son vrai métier. De toute façon, avant de monter à l'étage, il vit qu'elle était partie. Eoghan ne put s'empêcher de sourire. Il savait qu'elle reviendrait le voir. Sa curiosité serait plus forte que sa raison. Et ça, il s'en amusait déjà.

Fin du RP
Made by Neon Demon

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
« Anti-social behavior is a trait of intelligence in a world full of conformists. » - Nikola Tesla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chercheuntitrequitue.forumactif.org/t42-eoghan-become-the
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]   

Revenir en haut Aller en bas
 
hold onto me 'cause i'm a little unsteady # eoghan [END]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inside my head, under my skin :: Althea & Eoghan-
Sauter vers: